[Accueil] [Remonter] [forum médical lyonnais] [soirées] [FMC & EPP] [FPC] [journées] [prochaines formations] [vie de l'association] [téléchargement] [textes officiels] [AEU-FMC]

15 décembre 2005

horizontal rule

La grippe aviaire

Experts

Dominique PEYRAMOND, infectiologue
service des maladies infectieuses et tropicales
hôpital de la Croix Rousse 69004 LYON

 

Bruno LINA, virologue
laboratoire de virologie, Faculté RTH Laënnec
rue Guillaume Paradin 69008 LYON

 

Anne-Marie DURAND, médecin DDASS 69

exposé

en partenariat avec les laboratoires Sanofi-Aventis & Sanofi-Pasteur
 

Sites :

bullet

http://www.grippeaviaire.gouv.fr

bullet

http://www.sante.gouv.fr

bullet

http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/grippe/interface.htm#pandemie

bullet

inscription au service DGS-Urgent

bullet

Insitut National de Prévention et d'Education pour la Santé

horizontal rule

Réunion interministérielle sur la grippe aviaire

Le Premier ministre a réuni, vendredi 14 octobre 2005, les ministres concernés par la menace d’une pandémie de grippe aviaire, ainsi que le délégué interministériel à la grippe aviaire, le Professeur Didier Houssin, pour faire le point sur les risques liés à la survenue récente de foyers de grippe aviaire en Turquie et en Roumanie.

lire la suite sur le portail du gouvernement, Premier Ministre

horizontal rule

Grippe aviaire : mise en place d’un site Internet et d’un numéro vert

La Tribune fait savoir qu’« afin d’apaiser les inquiétudes des consommateurs suscitées par la grippe aviaire et de répondre à toutes leurs interrogations, le Centre d’informations sur les viandes a mis en place un site Internet (http://www.civ-viande.org & http://www.civ-viande.org/ebn.ebn?pid=56&rubrik=82 ) et un numéro vert (0800 292 292) ».
Le journal note que le CIV, « chargé par le gouvernement d’assurer cette mission d’information, se veut toujours rassurant ».
La Tribune rappelle que « le CIV avait déjà été en charge d’une telle opération de communication sanitaire au plus fort de la crise de la vache folle à la fin des années 90 ».
Le quotidien explique en outre, sur une page, que la grippe aviaire est « sous surveillance rapprochée dans toute l’Europe ».

horizontal rule

Infos à lire
transmises par le Dr Reinold Rigoli

horizontal rule

La grippe aviaire est une infection par un virus grippal qui comprend plusieurs genres (ou types) dont influenza virus A.... Télécharger la suite

horizontal rule

Pandémie grippale

mise à jour : 20 octobre 2005

Les antiviraux

Les médicaments antiviraux sont utilisés pour la prévention et le traitement précoce de la grippe. Administrés dans les 48 heures après l'apparition des premiers symptômes de la grippe (traitement curatif) ou après le contact avec un sujet grippé traitement préventif post-contact), ils peuvent atténuer ces symptômes, réduire la durée de la maladie et potentiellement réduire les risques de complication de la grippe. Les antiviraux agissent en réduisant la capacité du virus à se multiplier.

A l'heure actuelle, il existe deux familles d'antiviraux spécifiques pour la prévention et le traitement de la grippe.
Les inhibiteurs de la protéine virale M2 (amantadine et rimantadine) voient rapidement apparaître des résistances ce qui les rend inefficaces en cas de pandémie grippale. D'autre part,  ils ne sont pas dépourvus d'effets secondaires.
 

Les inhibiteurs de la neuraminidase (IN) comprennent deux antiviraux  : Tamiflu® (oseltamivir) et Relenza® (zanamivir). Seul Tamiflu® dispose d'une indication pour la prévention post contact. Ces deux médicaments sont délivrés sur prescription médicale, uniquement en présence de signes cliniques et dans un contexte épidémiologique particulier. Ainsi, pour qu'ils soient prescrits, il faut présenter les signes de la grippe ou avoir été en contact avec des personnes ayant contracté la grippe et il faut que le virus de la grippe (grippe saisonnière ou pandémique) soit déclarée en circulation.

A ce jour, il n'existe pas, en France, de virus grippal pandémique en circulation. La prescription de ces antiviraux n'est donc actuellement pas fondée en l'absence d'une déclaration officielle de circulation du virus grippal. La mauvaise utilisation de ces antiviraux, notamment en cas d'utilisation à dose insuffisante, et surtout en l'absence de circulation du virus, favoriserait l'apparition de résistances au virus grippal et, de ce fait, diminuerait l'efficacité de ces traitements lorsqu'il deviendrait nécessaire d'y avoir recours.

Tamiflu® et Relenza® ne doivent pas être considérés comme une solution alternative à la vaccination contre la grippe. Le vaccin est l'outil le plus efficace pour contrer une épidémie saisonnière ou une éventuelle pandémie grippale. Pour l'épidémie saisonnière le vaccin actuellement disponible correspond aux souches virales susceptibles de circuler pendant l'épidémie. En revanche, le virus qui pourrait être responsable d'une pandémie grippale n'est pas encore connu à ce jour. Aucun vaccin n'est donc encore disponible et sa production ne pourra intervenir que quelques semaines après l'identification de la souche en circulation responsable de la pandémie. C'est pour couvrir cette période d'attente que Tamiflu® et Relenza® seront utilisés en traitement curatif ou en traitement préventif post contact.
Il convient à ce titre de respecter le bon usage de ces produits antiviraux afin de ne pas diminuer leur efficacité en générant des résistances par un traitement inapproprié.

lire aussi

bullet Préparation à une pandémie grippale  (site du Ministère de la santé et des solidarités)
bullet Epidémie de grippe aviaire A (H5N1) (site de l'Institut de veille sanitaire)
bullet Epidemic and pandemic Alert and Response (site de l'Organisation mondiale de la santé)

horizontal rule

haut

Pour tout renseignement : info@jeudis-europe.asso.fr
Pour toute remarque concernant ce site : pierre.wolf@wanadoo.fr
Dernière modification : 14 août 2006